Commençons tout d’abord par nous mettre dans le contexte. Nous sommes lors de la saison 2018/2019 au sein de l’équipe AC Milan :

 1. En ce qui concerne la Serie A, l’AC Milan a manqué la Ligue des champions de peu, terminant quatrième, à un point de l’Inter Milan

2. Concernant la Ligue européenne, les Rossoneri n’ont pas réussi à se qualifier pour la phase de groupes.

Les différents changements de coach

1 ➔ Les difficultés rencontrées lors de cette saison par l’équipe, ont conduit l’entraîneur Gennaro Gattuso à démissionner.

“Décider de quitter le banc de l’Inter Milan n’est pas facile. Mais c’est une décision que j’ai dû prendre”, a déclaré Gattuso à La Repubblica. “Il n’y a pas eu un moment précis où je l’ai prise, c’est la somme de ces 18 mois comme entraîneur d’une équipe qui pour moi ne sera jamais comme les autres. Des mois que j’ai vécus avec une grande passion, des mois inoubliables. 

” 2 ➔ Lorsque le double vainqueur de la Serie A et de la Ligue des champions en tant que joueur avec Milan a décidé de passer à autre chose, le club a choisi d’engager le manager de la Sampdoria, Marco Giampaolo, pour lui succéder.

Ses débuts avec le Milan n'ont pas été bons.

Le club a perdu quatre de ses sept premiers matches. Plus notable encore, le club a fait preuve d’une forme médiocre, d’un manque de confiance et d’une mauvaise structure. De nombreux joueurs ont été licenciés ou, à de nombreuses reprises, n’ont pas su s’entraider lors des matches. Son passage à Milan a donc été de courte durée.

3 Le club a décidé de le remplacer par Stefano Pioli après sa victoire 2-1 contre Genoa. Avant son arrivée, les préoccupations de la saison étaient le marquage, la confiance et le leadership sur le terrain.

Après un mauvais départ, les supporters des Rossoneri espéraient que la signature de Zlatan Ibrahimovic allait renverser la situation alors qu’ils se dirigeaient vers la zone de relégation.

Avant de signer l’attaquant suédois, les meilleurs buteurs de Milan étaient Krzysztof Piątek et l’arrière gauche Theo Hernandez, avec quatre buts chacun. Sur les 15 buts marqués par Milan cette saison, avant l’arrivée d’Ibrahimovic, 11 l’ont été par le milieu de terrain et la défense, ce qui n’est pas suffisant pour un club aux attentes aussi élevées.

L’arrivée de Zlatan

Le Suédois a signé un contrat de six mois avec une option de prolongation d’un an.

Ces six mois seront essentiels pour voir si je suis en forme et si je peux fournir des résultats. Sinon, je ne vais pas rester juste pour être ici. Cela ne m’intéresse pas“, a déclaré M. Ibrahimovic.

Le défi d’être au plus haut niveau me procure beaucoup d’adrénaline. Je n’ai pas vu beaucoup de footballeurs de 38 ans revenir dans un club comme celui-ci“.

La signature d’Ibrahimovic a été l’un des meilleurs coups de Paolo Maldini et de l’ancien directeur Zvonimir Boban. Un club qui manquait d’identité sur le terrain a été ramené à la vie après les débuts de Zlatan à Milan.

L’attaquant a marqué son deuxième but lors de la victoire 2-0 contre Cagliari.

Je reviens dans un club que je respecte énormément et dans la ville de Milan que j’aime. Je vais me battre avec mes coéquipiers pour changer le cours de cette saison. Je ferai tout pour que cela se réalise“, a déclaré Ibrahimovic.

A 38 ans, il a encore la capacité de marquer et ne montre aucun signe de ralentissement dans sa carrière. La pire saison de l’attaquant devant le but remonte à 2005/06 avec la Juventus où il a marqué sept buts en 35 matches en Serie A.

Bien qu’il n’ait pas joué en Europe ces deux dernières saisons, puisqu’il avait choisi de rejoindre la Major League Soccer du LA Galaxy, cela ne semble pas avoir affecté sa capacité à contribuer à un niveau aussi élevé.

L’attaquant a accumulé plus de 500 matches de carrière en Europe, jouant avec des clubs tels que l’Ajax, la Juventus, l’Inter Milan, l’AC Milan, le Paris Saint-Germain et Manchester United. Grâce à la quantité d’expérience acquise par le Suédois au cours de sa carrière professionnelle et à sa compréhension de la manière de jouer à un niveau supérieur, il ne lui a pas fallu longtemps pour revenir à la vie avec Milan.

En plus d’avoir marqué trois buts lors de ses premiers pas avec les Rossoneri sur sept des huit matches de la Serie A, il a contribué à ramener une mentalité de vainqueur à Milan.

Son impact sur le club italien

L’été dernier, l’AC Milan a décidé de faire appel à de nombreux jeunes joueurs prometteurs tels que Rafael Leao, Rade Krunic et Hernandez. Cependant, de nombreux vétérans comme Ignazio Abate, Riccardo Montolivo et Cristian Zapata ont quitté le club. Lorsqu’ils ont été à la traîne cette saison, le club n’avait donc plus de dirigeant expérimenté, quelqu’un qui se faisait entendre sur le terrain pour aider à galvaniser l’équipe. Parfois, l’équipe semblait peu intéressée et peu motivée à jouer, comme lors de la défaite 5-0 contre l’Atalanta.

L’arrivée d’Ibrahimovic a eu un impact immédiat. L’équipe a pu gagner des matchs, marquer plus de buts et faire preuve de leadership sur le terrain.

Si je ne marque pas, je fais des passes ou d’autres choses pour aider l’équipe”, a expliqué Ibrahimovic.

Le Suédois est connu pour sa force, sa volonté de jouer dos au but, sa touche finale, sa vision du jeu, ses passes et son contrôle du ballon. Ce sont des domaines qui profitent à l’équipe.

Il est clair que je ne peux pas jouer comme je le faisais à 28 ans“, a déclaré Ibrahimovic. “Mais je sais ce que je peux faire. Vous ne devez pas en faire trop quand vous jouez. Au lieu de courir, vous pouvez tirer de 40m.”

Milan devra faire tout son possible pour s’assurer les services d’Ibrahimovic pour la saison 2020/21 de la Serie A.

Sans le Suédois, il leur manquera à nouveau un leader et une identité sur le terrain.

A nos écrans pour découvrir le futur de cette équipe prometteuse et les exploits de ce joueur exceptionnels.

Recommended Posts